Je suis là, sans être là, mon corps que je sent lourd et tendu est là, vous croyez que je vous vois mais je suis loin, très loin, au plus profond de mon âme je cherche de la chaleur car oui auprès de vous il fait froid, tellement froid, vos courants d’air me pèsent, me tassent, m’enfoncent chaque jour un peu plus à l’intérieur de moi, tellement profond que je pourrais disparaître…

Non, vous ne dites rien Mesdames, Messieurs, amis,  famille mais le poids de vos silences résonne tristement dans ma tête…

 

Publicités